Une femme dans un aéroport

Nos conseils pour prendre l’avion sans stress

Que vous preniez l’avion pour la première fois ou pour la centième, de nombreuses embûches peuvent se dresser entre vous et votre vol. Pour que vous puissiez embarquer à l’aéroport l’esprit tranquille, découvrez nos conseils et recommandations de voyage !

Préparer son embarquement en avance

Partir à l’étranger constitue votre meilleur choix de l’année, toutes résolutions de Nouvel An comprises. Encore faut-il parvenir à monter dans l’avion ! Avec un minimum d’organisation et de prévoyance, cela tient du jeu d’enfant, comme le prouvent les millions de touristes qui partent à l’autre bout du monde chaque année. Les recommandations qui suivent s’adressent aussi bien aux néophytes, potentiellement effrayés à l’idée de prendre l’avion, qu’aux voyageurs plus expérimentés qui nécessitent une brève piqûre de rappel.

Comme vous allez le constater avec ce guide pratique d’embarquement en avion, la clef réside dans l’anticipation.

Vérifier ses papiers d’identité

Avant toute chose, vous devez prendre connaissance de la date d’expiration de vos documents de voyage, qu’il s’agisse de votre carte d’identité nationale (valide pour l’Union Européenne) ou de votre passeport (pour l’international). Une carte d’identité périmée est encore valable théoriquement 5 ans, néanmoins certains pays et compagnies aériennes ne le voient pas de cet œil et risquent de ne pas le considérer comme valide. Un renouvellement de ce document pourrait être obligatoire avant le départ à l’étranger. Selon les destinations, les autorités exigent que vous produisiez un passeport valide dans un délai de 6 mois après l’entrée sur leur territoire. Soyez donc vigilant sur ce point.

De nombreux pays réclament un visa de tourisme. Sans celui-ci, le passage de la frontière vous sera refusé. On peut l’obtenir à l’arrivée, en faire la demande en ligne ou auprès des ambassades. En cas de doute, nous vous recommandons de vérifier les conditions de séjour sur le site du ministère des Affaires étrangères.

Gardez à l’esprit que, sans document de voyage, vous aurez à dire adieux à vos vacances. Vous devez les avoir avec vous au même titre que le billet d’avion.

Arrivez en avance à l’aéroport

Arriver en retard à l’aéroport est l’angoisse principale des voyageurs, notamment sur les vols les plus matinaux. Pas de panique, il existe une règle d’or en la matière : rendez-vous à l’aéroport une à deux heures à l’avance si vous vous rendez en France ou en Europe, contre trois heures si vous devez emprunter un vol long-courrier. Au cas où il y aurait le moindre problème technique ou des files d’attente interminables, vous bénéficierez alors d’une marge de sécurité généreuse, qui vous laissera certainement le temps de prendre un café.

À ce temps d’avance dans l’aéroport, vous devez ajouter le temps nécessaire pour y parvenir. Envisagez d’éventuels soucis de circulation, des travaux ou autres, mais remisez le stress aussi loin que possible. À moins de souffrir d’une malchance absolue, un timing ajusté auquel on ajoute un peu d’avance suffira amplement à vous rendre à l’aéroport — y compris en transports en commun.

l'intérieur d'un aéroport

L’enregistrement à l’aéroport

Rappelons que l’enregistrement sert à confirmer sa présence sur le vol et d’obtenir sa carte d’embarquement. Il s’effectue au guichet, indiqué en face du numéro de votre avion et de son heure de départ sur les panneaux d’affichage du hall d’entrée.

Pour se simplifier la vie, il est possible de s’enregistrer en ligne jusqu’à 48 h avant le vol, directement sur le site de la compagnie aérienne. La procédure est simple, rapide et pratique, et épargne d’avoir à passer par le comptoir ou de subir les files d’attente — du moins si vous n’avez qu’un bagage à main.

Enregistrer ses bagages

L’autre grande crainte du voyageur est la perte de ses bagages en soute et leur gestion par la compagnie aérienne. On les pèse et les enregistre aux guichets au même moment que l’on demande sa carte d’embarquement. Une référence sera alors accrochée au sac ou à la valise afin d’assurer son suivi, y compris dans le cadre de correspondances multiples. Cela permet de les traquer et de les retrouver en cas d’erreur logistique.

Afin d’éviter de payer un supplément en dernière minute, n’oubliez pas que les bagages sont soumis à un poids, à un nombre et à une taille réglementaire, surtout ceux qui sont destinés à vous accompagner en cabine. Ces informations vous sont précisées lors de l’achat du billet d’avion, et demeurent disponibles à tout moment sur les sites de compagnies aériennes. Notez que les règles sont différentes de l’une à l’autre.

Pour ne pas vous voir refuser l’accès à la porte d’embarquement, ne placez aucun objet tranchant ou inflammable dans votre bagage à main. La nourriture et les boissons sont également proscrites. Vous serez en mesure de vous en procurer après avoir franchi les contrôles de sécurité.

Les contrôles de sécurité en aéroport

Une fois muni de votre carte d’embarquement et vos bagages enregistrés, vous devrez vous rendre à votre porte d’embarquement (dite aussi « gate »), précisée sur la carte et par l’agent de la compagnie. Il vous suffit ensuite de suivre la signalétique installée dans l’aéroport pour rejoindre votre avion.

Vous devrez alors vous soumettre à un contrôle de sécurité. D’importants renforcements des protocoles ont été mis en place suite aux attentats du 11 septembre 2001, néanmoins il n’y a rien à craindre de particulier. Vous devrez présenter votre document d’identité et votre carte d’embarquement afin de vous identifier, puis déposer vos affaires personnelles dans un bac en plastique sur un tapis roulant. N’oubliez pas de vider vos poches et de placer le matériel électronique (smartphone, ordinateur portable, appareil photo…) dans un bac séparé : l’ensemble sera passé aux rayons X.

Avant de récupérer vos affaires, vous devrez franchir un portique de sécurité, qui sert à détecter tout objet métallique. Il est la raison pour laquelle il est recommandé d’enlever sa montre, sa ceinture ou son porte-monnaie au niveau des bacs précédents. Les bijoux peuvent également déclencher l’appareil. On vous demandera alors d’ôter ce que vous pourriez avoir oublié, et un agent de sécurité pourra exiger une fouille corporelle.

Une fois ces vérifications effectuées, il ne vous reste plus qu’à patienter (les boutiques et restaurants en duty free sont là pour ça !) et à vous rendre à votre porte d’embarquement.